Communiqué

13.05.2007    accueil0131.gif 

PROPOS INEXCUSABLES

Beaucoup de FRANCAIS dits « HARKIS » s’interrogent après les déclarations tonitruantes du Député Ps Mr georges FRECHES, voila que ce mardi 23 avril 2007 le Député U M P et futur ministrable , pour racoler les Élus
U D F a fait la déclaration suivante: « les députés U D F qui vont nous rejoindre ne seront ni des HARKIS ni des CHAOUCHS………. ». C’est dire avec quel mépris on traite des Français qui ont versé leur sang et ont tout sacrifié pour la PATRIE.

Il est triste et navrant qu’en 2007 des Élus appelés aux plus Hautes Responsabilités font état d’une désinvolture et d’un manque total de respect vis a vis des HARKIS et de leurs descendants qui nous vous en déplaise Monsieur LELLOUCHE ont toute leur place dans la société et ont d autres ambitions que d être des porteurs d eau . Nous nous réservons le droit de la suite a donner a ces propos.

Le Président FRONAC

arrwru13.gif

Surenchere diffamatoire et insultante

Après les propos racistes du député Ps Georges Freche , les déclarations infamantes de du député Ump Pierre Lellouche et de N. Domenach ,Des propos toujours aussi inacceptables et infamants sur les harkis, tenus par Jean Marcel Bouguereau, rédacteur en chef au Nouvel Observateur et éditorialiste à la République des Pyrénées.
L’association FRONAC tient a s associer a toutes les associations représentatives des Harkis et de leurs descendants pour la suite a donner a ces déclarations

PARIS, 10 mai 2007 (AFP) -
La République des Pyrénées (Jean Marcel Bouguereau)
« Du côté des députés UDF, sur 29 députés, 23 se sont déjà défilés, abandonnant leur ancien héros Bayrou à sa traversée du désert, pour rejoindre la nouvelle majorité présidentielle, évidemment sans le moindre état d’âme (…) Ayant choisi de suivre François Bayrou, malgré les fortes pressions de l’UMP, ces hommes avaient fait une héroïque cure d’abstinence : Pas de maroquin ni de postes pendant cinq ans. Mais, maintenant, l’heure de vérité s’approche. Demain Bayrou va créer son « mouvement démocrate » et, pour eux, c’est un vrai coup de poker. S’ils persistent dans leur soutien à François Bayrou, tous ces députés risquent de trouver battus face à un candidat de l’UMP. Bayrou qui, lui, peut espérer être élu, même face à un UMP, mise sur 2012. Mais eux ne peuvent pas attendre. Alors, fini de jouer ! Ils préfèrent être les harkis d’une UMP qui n’a eu de cesse de plumer la volaille centriste plutôt que les compagnons d’une aventure incertaine. Mais pour François Bayrou mieux vaut être seul que mal accompagné. Pas trop seul tout de même. »

Laisser un commentaire