• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Archive pour novembre 2008

Yasmina Khadra remporte le prix France Télévisions

Samedi 15 novembre 2008

breveon148215d038.jpgYasmina Khadra remporte le prix France Télévisions

pour « Ce que le jour doit à la nuit » paru chez Julliard.

Salué dans le monde entier comme un écrivain majeur, Yasmina Khadra est l’auteur, entre autres, de A quoi rêvent les loups, Les Hirondelles de Kaboul, L’attentat (Prix des libraires 2006) et Les Sirènes de Bagdad.

Consultez nos articles et visionnez les videos sur Yamina Khadra.

Le code de la famille

Mercredi 12 novembre 2008

Le code de la famille

Le Code de la famille algérien (arabe: قانون الأسرة) décrété le 9 juin 1984 par l’Assemblée populaire nationale, spécifie les lois et les relations familiales en Algérie. Ce code inclut des éléments de la Charia soutenue par des islamistes et par des conservateurs. Les féministes et les partis de gauche critiquent ce code et se concentrent en particulier sur les conditions de vie imposée aux femmes et qui dénie selon eux la pleine égalité entre les sexes, notamment en matière de mariage, de divorce ou de tutelle des enfants.

Intégralité du Code de la famille algérien

Dispositions Générales

Livre Premier: Du Mariage et De Sa Dissolution

Titre I: Du Mariage

Titre II: De La Dissolution Du Mariage

Titre III: De La Pension Alimentaire

lire la suite boutons12.gif

Barakat !

Mardi 11 novembre 2008

barakat67cbf.jpgBarakat !

Réalisé par : Djamila Sharoui, Cécile Vargaftig
Avec : Rachida Brakni, Fettouma Bouamari, Zahir Bouzerar, Malika Belbey, Amine Kedam

Algérie. Les années 90.Amel est médecin urgentiste à l’hôpital. Après le travail, elle attend Mourad, son mari journaliste. Mais elle doit emmener en urgence à l’hôpital Bilal, le petit garçon de ses voisins. Quand Amel revient, le lendemain soir, Mourad a disparu.Et la voilà en voiture sur les routes, à la recherche d’un maquis islamiste. L’infirmière Khadidja, qui a tenu à l’accompagner, retrouve les réflexes, les ruses et les déguisements de son passé de combattante contre l’armée française. Capturées par les islamistes, les deux femmes ne doivent la vie sauve qu’à leur chef qui s’acquitte ainsi d’une dette contractée envers Khadidja pendant la première guerre d’Algérie.Libérées, Amel et Khadidja reprennent la route. Dans la montagne, elles trouvent refuge dans la maison isolée d’un vieil homme solitaire…

Barakat ! fait partie de la programmation Acid Cannes 2006. L’ACID, l’Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion, a été créée en 1992 par des réalisateurs qui refusaient la perspective d’un cinéma régi par un modèle unique, excluant progressivement toute expression – et en premier lieu toute diffusion – cinématographique indépendante. Ces réalisateurs ont mis en oeuvre, depuis 14 ans, une politique de promotion culturelle et d’accompagnement des films, basée sur un travail direct auprès des salles indépendantes.

L’actrice Rachida Brakni explique ce qui l’a séduite dans le scénario de Barakat ! : « J’ai été touchée par ce double portrait de femmes, qui vont apprendre a se connaître l’une l’autre au fil du voyage. Et puis la perspective de retourner en Algérie m’a décidée. Le film s’est tourné à Tipasa, la région d’où était originaire mon père : c’était l’occasion de retrouver mes racines, de connaître la famille qui me reste là-bas… »

http://www.dailymotion.com/video/k4vJT3MieGmSJYPZLw

12345...23